Le conseil au service de l’intérêt général, c’est essayer d’apporter des réponses concrètes et pérennes à des problèmes de société, en associant toutes les expertises disponibles afin d’avoir le maximum d’impact” Camille Hartmann, Consultante Senior, GROUPE SOS Consulting

GROUPE SOS Consulting
4 min readJan 31, 2022

Chez Groupe SOS Consulting, Camille Hartmann coordonne les missions de structuration d’écosystèmes de l’Economie sociale et solidaire innovants et performants, en France et à l’international. De la coordination de l’alliance Pact for Impact à l’élaboration de stratégies RSE et la programmation de tiers-lieux innovants, Camille a accepté de nous parler des sujets qui animent son quotidien de consultante.

Quel est ton parcours et d’où te vient cet intérêt pour le secteur de l’intérêt général ?

J’ai toujours été intéressée par les thématiques d’intérêt général au sens large. Après une formation en politiques publiques à Sciences Po et à l’Université de Colombie Britannique (Canada), j’ai commencé ma carrière au sein du Conseil National du Numérique, un “think-and-do tank” rattaché au Ministère de l’Economie et des Finances. En son sein, j’étais chargée de mobiliser l’intelligence collective citoyenne pour réfléchir au sujet de l’impact du numérique d’un point de vue social, économique et éthique. J’y ai beaucoup travaillé sur des questions comme : “comment est-ce que les nouvelles technologies permettent de réduire les inégalités d’accès à la santé, à l’éducation, etc. ?”. Par la suite, j’ai rejoint une entreprise sociale, Simplon, pour développer à l’international un réseau de bootcamps inclusifs destinés à favoriser la réinsertion de demandeurs d’emploi ou de publics éloignés de l’emploi par les métiers du numérique. La pandémie de la Covid-19 a impacté de plein fouet le secteur de la formation professionnelle et de nombreux acteurs de l’innovation sociale dans le monde entier. En rejoignant Groupe SOS Consulting début 2021 et le domaine du conseil à impact, ma volonté était de conseiller les organisations et entrepreneurs sociaux, à transformer leurs activités et leur modèle pour avoir un impact positif sur la société.

Quelles sont tes problématiques de conseil de prédilection ?

Je suis passionnée par toutes les méthodes d’intelligence collective et d’innovation ouverte, que ce soit pour co-construire la programmation d’un tiers-lieu, animer une coalition internationale comme Pact for Impact ou bien définir une stratégie RSE. Cela implique de faire dialoguer des personnes avec des positionnements et des champs d’expertise parfois très différents, pour converger sur une vision commune et faire une “preuve par l’action”. On peut appliquer ces méthodes de travail sur de nombreux domaines d’intervention. A titre personnel, les sujets qui me touchent plus particulièrement sont l’entrepreneuriat social, l’accès à l’emploi et à l’éducation, et la participation citoyenne.

Peux-tu nous partager une mission sur laquelle tu as particulièrement apprécié travailler ?

C’est encore un peu tôt pour le dire, comme beaucoup de mes missions sont en cours. Par exemple, je coordonne un programme de recherche sur l’ESS et l’Innovation sociale en Afrique pour le Bureau International du Travail et le Ministère français de l’Economie et des Finances. C’est un projet très stimulant et qui permet d’appréhender toute la diversité de l’Economie sociale et solidaire et des leviers pour soutenir le développement du secteur. Je suis aussi fière d’avoir participé au design du partenariat entre Groupe SOS et Omnes Education qui vise à proposer un parcours d’immersion sur mesure aux étudiants pour leur faire découvrir l’engagement citoyen sous toutes ces formes.

Pour toi, qu’est-ce que le conseil au service de l’intérêt général ?

Le conseil au service de l’intérêt général, c’est essayer d’apporter des réponses concrètes à des enjeux sociaux et environnementaux, en associant toutes les expertises disponibles afin d’avoir le maximum d’impact. Cela implique de bien comprendre le domaine d’intervention des personnes ou des organisations que nous accompagnons, de s’ajuster aux opportunités et aux contraintes qu’elles rencontrent afin de leur proposer à la fois un positionnement, une stratégie et des actions concrètes en ligne avec leur raison d’être.

D’après toi, que manque-t-il aujourd’hui aux organisations pour qu’elles n’aient plus besoin d’accompagnements comme ceux proposés par Groupe SOS Consulting ?

Je pense que la volonté d’agir en faveur d’un monde durable est de plus en plus partagée, mais que le temps manque, surtout dans l’économie actuelle où tout s’accélère et est interconnecté. Ce qu’on apporte aux organisations qu’on accompagne, c’est la capacité à prendre de la hauteur, à faire un pas de côté par rapport aux contraintes et enjeux opérationnels à très court terme, afin de poser les bonnes questions pour transformer durablement leur modèle : “que puis-je faire pour avoir plus d’impact à l’instant T, pour mieux engager mes collaborateurs, pour créer des liens vertueux avec mon environnement ?”

--

--

GROUPE SOS Consulting

GROUPE SOS Consulting est l’activité de conseil transversale du GROUPE SOS, intervenant dans les champs sociaux et environnementaux.